Sangsues et indications - Naturopathie et hirudothérapie

Aller au contenu

Menu principal :

Sangsues et indications

Hirudothérapie



   
Les indications de l’hirudothérapie


Les sangsues sont utiles pour remédier aux situations de congestions, d’inflammations, de douleurs. Environ 120 malaises et    maladies peuvent être traitées avec les sangsues (ci dessous liste non exhaustive).
Les principales indications sont :

     
    
    
 

 1) les congestions, les pléthores


       - Les hémorroïdes externes
       - Les hémorroïdes thrombosés
       - Les varices
       - Les hématomes petit ou grand
       - Les ulcères de la peau selon leurs caractéristiques
       - Œdème (si d’origine cardiaque) avec traitement médical – voir avec votre médecin-
       - Les furoncles et les abcès
       - Les stases veineuses
       -
Etc.


  2) les inflammations


       - Le zona
       - Les furoncles
       - Les tendinites
       - Les états inflammatoires
       - L’arthrite
       - Les thrombophlébites
       - Le rhumatisme inflammatoire
       - Dans le cas de l’arthrose, l’hirudothérapie apporte unsoulagement réel en agissant sur la    symptomatologie mais elle ne guérit pas l’arthrose.
       -
Etc.


       3) Les douleurs

       - Les dorsalgies
       - Les névralgies
       - Les myogéloses
       - La gonarthrose, les kystes poplités
       - L’épaule douloureuse
       - La pose de sangsues est un excellent préventif pour les personnes atteintes de stases veineuses en cas de            transport par avion de longue durée.
       -
Etc.

  4) Mais aussi

       - Les migraines
       - Les maux de tête
       - Les acouphènes
       - Les otites et les pertes de la sensibilité auditive
       - Les maladies de l’œil d’origine vasculaire dues à de             mauvaises irrigations
       - L’angine de poitrine
       - L’infarctus du myocarde
       - L’attaque cérébrale
       - Le syndrome prémenstruel
       - En préventif chez les personnes âgées
       - Dépuratif
       -
Etc.



Les sangsues sont aussi utiles en accompagnement thérapeutique dans certaines affections des organes internes et en traumatologie comme par exemple en cas de déchirure musculaire, de lésion tendineuse, d’hématomes… ainsi que dans les traitements post-opératoires (non immunosuppresseur) avec douleurs, hématomes locaux, cicatrices…




Retour

Retourner au contenu | Retourner au menu